#MakeaChildCry … pour son bien

Street Marketing
    • Une campagne déroutante pour sensibiliser à l'accès aux soins des enfants dans le monde
    • Médecins Du Monde opte pour une approche choc avec le hashtag #MakeaChildCry
    • La collecte de dons vise à acheter du matériel médical pour les pays pauvres et les enfants qui en ont besoin.

Si vous avez pris le métro ces deux derniers jours, vous avez peut être été interpelé par ceci :

#MakeaChildCry … pour son bien

#MakeaChildCry … pour son bien #2


#MakeaChildCry … pour son bien #3

Après deux jours de teasing, Médecins du Monde dévoilé sa nouvelle campagne plutôt déroutante baptisée #MakeaChildCry pour sensibiliser l’accès aux soin pour les enfants dans le monde.

#MakeaChildCry … pour son bien #4

Une collecte de dons pour permettre chaque enfant d’être soigné

En association avec DDB Paris, Médecins Du Monde opte pour une approche choc travers le hashtag #MakeaChildCry qui nous révèle que faire pleurer un enfant ça peut lui sauver la vie. Il s’agit en effet d’une campagne pour collecter des dons qui seront dédiés l’achat de matériel destiné aux pays les plus pauvres, là où les enfants n’ont que peu accès aux soins et la vaccination.

Une approche pour le moins déconcertante

Déployé sur une campagne d’affichage qui vient de s’installer dans le métro parisien puis travers un spot publicitaire disponible sur Youtube et bientôt diffusé en TV, le message de Médecins Du Monde opte pour une approche qui mise tout sur la profonde émotion que l’on ressent face aux larmes de ces enfants en train de se faire vacciner ou soigner. Le fameux proverbe « Qui aime bien châtie bien » n’aura jamais eu plus de sens !

Approche choc pour défendre une juste cause, certains trouveront l’initiative un peu inappropriée voir carrément malsaine pour les plus sensibles. Il n’empêche que grâce cette campagne, Médecins Du Monde fait déj bien parler de sa collecte de dons qui continuera de s’étendre dès la première diffusion TV prévue dans quelques jours.

Et c’est bien le plus important !

Vous aussi, faites un don

Julia Chevalier
Journaliste sur Hyzy